Les dernières nouvelles fraîches des crèches

Places en crèches, maternelles : ce que prévoit le gouvernement pour la petite enfance

Noir-et-blanc-1
Noir-et-blanc-1
Le 20 juin 2013

Le Premier ministre a annoncé, lundi, la création de 275 000 places d’accueil en France d’ici à 2017.

Quelque 275 000 nouvelles places d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans d’ici la fin du quinquennat, en 2017. Le gouvernement a annoncé cette mesure lundi 3 juin, dans le cadre de sa réforme de la politique familiale. Francetv info détaille cette annonce.

Où et avec quel budget ces places seront-elles créées ?

Dans le détail, il s’agit de créer 100 000 places en crèche, 100 000 chez les assistantes maternelles et 75 000 en pré-scolarisation, à l’école maternelle. Pendant la campagne, le candidat Hollande avait promis 500 000 solutions d’accueil pour les moins de 3 ans, les objectifs ont donc été revus à la baisse.

Ainsi, le budget consacré par la Sécurité sociale à l’accueil des jeunes enfants, mais aussi aux centres de loisirs et à l’aide sociale, augmentera de 2 milliards d’euros en cinq ans, ce qui représente une hausse de 7,5% par an, selon Les Echos. Sous le précédent quinquennat, le plan en faveur de la petite enfance a été financé à hauteur de 1,25 milliard d’euros, rappelle Le Monde.

Dans quelles villes ?

Actuellement, l’accueil des enfants de moins de 3 ans est très disparate en France. Il fait le grand écart selon les départements, passant de 9 à 80 places pour 100 enfants, d’après un rapport de l’Observatoire national de la petite enfance publié le 13 novembre 2012.

« L’État sera garant de la réduction des inégalités territoriales », précise le document du gouvernement publié lundi (PDF). Pour respecter une promesse de campagne de François Hollande, les nouvelles places seront créées « en priorité dans les zones d’éducation prioritaire ». Aucune autre précision n’est donnée sur la répartition des places sur le territoire français.

En plus des territoires, des catégories de population seront également ciblées. Les crèches devront au minimum accueillir 10% d’enfants issus de familles pauvres.

Est-ce suffisant ?

« Il y a une demande très forte de crèches collectives en France. Ces structures d’accueil permettent de travailler tout en ayant de jeunes enfants, et explique le taux de natalité important en France [avec 2,01 enfants par femme, c’est un des plus élevés d’Europe] », relève Laurent Toulemon, chercheur à l’Institut national d’études démographiques (Ined), interrogé par francetv info. « La crèche a bonne réputation, pour son personnel diplômé, sa sécurité, et la sociabilisation de l’enfant », avait expliqué le 5 novembre 2012 à francetv info Laurence Rameau, auteure de Le Lendemain des crèches (éditions Eres).

Ainsi, il est généralement admis qu’il manque autour de 350 000 places en crèche en France, voire jusqu’à 500 000 selon le Huffington Post. Au regard de ce chiffre et des exigences françaises en la matière, l’annonce du gouvernement est loin d’être satisfaisante.

Toutefois, sur la totalité des places d’accueil, c’est plus que sous le gouvernement précédent. « Le gouvernement inverse ainsi une politique qui a consisté entre 2007 et 2012 à supprimer 55 000 places en école maternelle », a indiqué Matignon. Entre la rentrée scolaire 2008 et la rentrée 2011, le gouvernement Fillon a créé 122 900 places d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans, selon un bilan du Haut conseil de la famille. Cela représente 40 966 places par an, contre 68 750 par an prévues pour le gouvernement Ayrault. Si l’objectif annoncé lundi est respecté.

re-publié par Doudou Crèches, original par Violaine Jaussent de francetvinfo

Source

PARTAGER :